lundi 19 février 2018

Babette

Le goût d'enfance de Babette
a des parfums d'humus
de fruits en décomposition
de vert
de pourpre
de terre
et surtout
la beauté
de sa grand-mère.
On peut causer de parfums de pain chaud
d'odeur de gâteau qui cuit
mais le principal ferment
de nos vies
il est là
dans le lien
tissé avec
ceux
qui nous
nourrissent.
Il n'est pas question du seul estomac.
Ecoutez Babette en deux minutes ici
et entendez comme Jean Teulé révèle
une personne encore plus riche
que ses personnages de romans
pourtant déjà tellement puissants
Ecoutez-le dans "Carnaval Médiéval" là. 
Photographie © Anne Bonneau

lundi 12 février 2018

Sophie

Seriez-vous capable de décrire
le goût de
l'eau
que vous buviez enfant?
Seriez-vous capable même
de vous en souvenir?
Sophie le fait avec facilité.
Sophie est du genre à froncer le nez
en buvant une eau de source
en bouteille
et en préférer une autre
tout aussi insipide
pour les gros palais
que nous sommes souvent.
Evidemment à travers le goût de l'eau
c'est le goût d'une vie
loin de tout
à Madagascar
qui refait surface...
Ecoutez-la en deux minutes ici
et découvrez le goût de l'eau
de Thomas Pesquet dans l'espace
dans "Envoyé Spatial" ici.
Photographie © Anne Bonneau

lundi 5 février 2018

Thelma

Thelma est une fille des îles
aux yeux clairs.
Vous l'entendrez
sa voix est douce
et son débit lent.
Elle parle de son goût d'enfance
sur l'île paradisiaque de La Digue
et cela lui met l'eau à la bouche.
Mais aussi les larmes aux yeux.
Thelma est solide
souple
et résistante.
De quoi vous faire fuir les clichés
de la vahiné-noix de coco
dans son souvenir d'enfance.
Ici, il est question de pauvreté et de courage
d'obstination
de pugnacité
bref de la vie
insulaire
loin des clichés.
Ecoutez-là en moins de deux minutes ici
ou dans Francosphère "Causer avec Cosey" là.
Photographie © Anne Bonneau


lundi 29 janvier 2018

Habibou

ça commence par une surprise
"Ah bon, ça se mange les feuilles de haricots"
eh non, je ne savais pas ça
et Habibou raconte
et dans ses propos il y a des mots
drôlement connotés
comme "la marâtre"
(Blanche Neige, sort de ma tête!!!)
et la ribambelle d'épouses de la famille.
Habibou en parle
à travers l'évocation de son goût d'enfance
de la vie
de famille
polygame
écoutez-la en deux minutes ici
et entendez une autre enfance
celle de l'Esther de Riad Sattouf
dans "Esther ne sait pas se taire "
en podcast ici
Photographie © Anne Bonneau

lundi 22 janvier 2018

Clémence

Vous souvenez-vous de vos premiers sous?
Non
de votre premier sou
singulier.
De cette pièce au creux de la paume
trouvée?
donnée?
chipée?
et son océan de possibles alors...
Le goût de l'enfance de Clémence
est intimement lié à la fraicheur d'un sou
au creux de la paume
mais signifie beaucoup plus
qu'une gourmandise
qu'une saveur
longtemps désirée...
Ecoutez-la en deux minutes en cliquant ici
et entendez comme la relation
très spéciale de Clémence
et de son sou
donné par sa grand-mère
rebondit dans les souvenirs de Ketty Mars
dans le Francosphère "Un nouveau Mars au Mercure"
pour l'entendre cliquez là.
Photographie © Anne Bonneau

lundi 15 janvier 2018

Habibou

J'ai rencontré Habibou dans un cadre très urbain
genre mégapole
et même
studio d'enregistrement high tech
dans une mégapole.
Mais dès qu'Habibou a commencé à raconter
ses goûts de l'enfance
elle m'a propulsée
dans un monde
aux antipodes
et pourtant
presque à un jet de pierre
et pas à des années lumières...
Ecoutez Habibou
et laissez-vous porter
en deux minutes vous entrez dans un autre monde
cliquez ici.
Et voyez comme notre invité de Francosphère
Ahmed Madani
en l'écoutant
repart illico dans son enfance
douce et amère
dans "Sage-F(L)ammes" en cliquant là.
Photographie © Anne Bonneau

mardi 9 janvier 2018

José

Vous souvenez-vous
de la première fois
la première fois
où vous avez mangé
du piment?
Vos premières larmes
première fulgurance
grand amour
ou grande frayeur
plus jamais ça
ou ça alors!
José semble avoir oublié le goût
mais il garde très frais
ceux qui le partageait avec lui
écoutez-le en deux minutes ici
et entendez comme le son
du mot Kaolack
brûle la mémoire de Rokhaya Diallo
dans "Cheveux de bataille" en cliquant .
Photographie © Anne Bonneau